TÂRA GEORGE BOGDAN

 

Né le 1er septembre 1971 à Timisoara (Roumanie)

Nationalité roumaine

Marié, une fille : Mira Elena (3 ans)

Dégagé des obligations militaires

11-13, Bd. Take Ionescu, esc. B, appt. 19, 300062-Timisoara (Roumanie)

tél. : +40.256.435383 ; fax. : +40.256.194004 ; e-mail : tarabogdan@yahoo.fr

 

ETUDES ET DIPLÔMES :

Etudes à l'étranger :

 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :

 

LANGUES PRATIQUEES :

 


 

LISTE DES PUBLICATIONS

 

George Bogdan Târa, Latina vulgara. Crestomatie, Timisoara, Tipografia Universitatii de Vest, 2002, 88p.

 

Traductions :

 

Augustin, Prima cateheza. Initiere în viata crestina, Edition bilingue (latin-roumain), Traduction de latin en roumain par George Bogdan Târa, Introduction par Lorenzo Perrone et Cristian Badilita, Iasi, Polirom, 2002, 190p.

Blaise, Albert, Manual de latina crestina, Traduction de français en roumain par George Bogdan Târa, Timisoara, Editura Amarcord, 2000, 212p.

Grigore cel Mare, Dialoguri despre moarte, Traduction de latin en roumain, Introduction et Notes de George Bogdan Târa, Timisoara, Editura Amarcord, 1998, 148p.

Kuhlmann, Marie, Kuntzmann, Nelly, Bellour, Hélène, Cenzura si bibliotecile în secolul XX, Introduction par Martine Poulain si Jean Hébrad, Traduction de français en roumain par George Bogdan Târa, Timisoara, Editura Amarcord, 1999, 348p.

 

Articles :

 

La valeur négative de PER - dans certains composés latins, in "Analele Universitatii din Timisoara", XXXIV-XXXV, 1996-1997, p. 109-117.

Termes juridiques roumains d'origine latine, in "Analele Universitatii din Timisoara", XXXIX, 2001, p. 153-178.

Despre capitalele limbii române, interviu cu prof. univ. Eugen Coseriu, in "Analele Universitatii din Timisoara" XL, 1992, p. 17-37.

Sfîntul Augustin: retor si predicator, in vol. "Sesiune de comunicari stiintifice", Timisoara, 1999, p. 47-51.

Structures syntagmatiques dans le langage religieux, in « Actes de l'Association Roumaine des Chercheurs Francophones en Sciences Humaines », tome 4, 2002, p. 65-70.

Nevoia de schimbare, in "Orizont", serie noua IV (1993), nr. 12, p. 5.

Despre clasicism si barbarie, interviu cu prof. univ. Dan Slusanschi, în "Orizont", serie noua V (1994), nr. 4, p. 3, 9.

Magistrul, interviu cu prof. univ. G. I. Tohaneanu, in "Orizont", serie noua, XII (2000), nr. 4, p. 4-5.

Latina între perfectio si defectio, in "Orizont", serie noua, XII (2000), nr. 5, p. 9.

Limbile clasice si unitatea culturala europeana, in "Vatra", 4-5, 2003, p. 64-65.

 


 

DESCRIPTIF DU SUJET DE THESE

 

L'ordre des mots et la structure des syntagmes figés en latin tardif est une étude de linguistique diachronique portant sur l'apparition et l'évolution des syntagmes à partir du latin tardif et jusqu'aux langues romanes. A travers les notions de construction, figement, défigement, ordre des mots et agglutination, nous menons une recherche qui se propose de marquer le point de passage entre le lexique et la syntaxe. Les constructions en voie de figement que nous nous sommes proposé d'analyser sont essentiellement habeo + participe parfait passif, structure qui a abouti à la création de la périphrase du passé (lat. habeo cantatum > fr. j'ai chanté ») et habeo + infinitif, qui a abouti à la création des formes du futur dans certaines langues romanes, notamment en français (lat. habeo cantare > fr. je chanterai). Initialement, notre corpus comprenait les textes du latin tardif (sec. II-VI), dont le sous-ensemble le plus important est représenté par le latin chrétien, mais nous avons dû élargir notre sphère d'investigation au latin vulgaire, au latin classique et aux premières attestations des langues romanes. Dans le cas précis des structures syntagmatiques, la langue se présente comme un continuum, qui ne connaît pas de saut, ni de ruptures. Les périodes de transition (comme le latin tardif) présentent plusieurs points d'intérêt quant à la constitution et au passage des structures lexicales figées dans des constructions syntaxiques qui rentrent finalement dans la constitution du paradigme verbal. Une étude comparative et diastratique (à différents niveaux de langue) des syntagmes figés qui ont présidé à la formation des périphrases met en valeur leur rôle dans l'organisation du discours et explique l'un des phénomènes les plus importants de renouvellement cyclique de la langue à toutes les époques.

Par rapport aux autres recherches sur le même sujet, l'avantage de notre démarche découle surtout de la possibilité d'identifier un volume presque exhaustif d'occurrences (seule tentative en 1885, par Ph. Thielmann) grâce aux moyens électroniques actuels et de les analyser d'après les théories et les méthodes linguistiques modernes. Les résultats de notre travail s'adressent en même temps aux latinistes et aux spécialistes des langues romanes et surtout de la langue française.